Thursday, March 17, 2011

Les USA aussi grands coupables du sort d’Haïti.

Les USA aussi grands coupables du sort d’Haïti.

Publié le 29 janvier 2011
Par Ashley Pierre.



Chers amis et frères haïtiens,

Ma théorie du « Tous Coupables » ne vient pas du néant. En effet, tout au cours de ces derniers jours, j’ai pu comprendre oh combien nous sommes loin d’un lendemain meilleur.

Nous ne faisons que jouer le rôle qu’on nous impose, nous sommes des machines ou des robots qu’on téléguide. Ce n’est pas croyable !!

Les diverses déclarations du State Department des Etats-Unis n’ont fait que démontrer noir sur blanc que les politiciens de Washington n’ont pas changé. Ils suivent à la lettre ce que leur président Franklin D. Roosevelt avait officiellement déclaré comme stratégie envers Haïti lorsqu’il disait et je cite : « Il faut constamment soulever les va-nu-pieds contre les gens à chaussures et mettre les gens à chaussures en état de s’entredéchirer les uns les autres, c’est la seule façon pour nous d’avoir une PREDOMINANCE continue sur ce pays de nègres qui a conquis son indépendance par les armes. Ce qui est un mauvais exemple pour les 26 millions de noirs d’Amérique. » J’ai relevé cette citation dans plusieurs textes et articles publiés par le feu Dr Gérard Etienne.

Nous devons être aveugles pour ne pas pouvoir identifier l’une des sources de nos désarrois.

De quel peuple parlent-ils à Washington ? Quel rôle joue et a toujours joué l’Ambassadeur des USA en Haïti? Hillary Clinton s’y rendra demain dimanche 30 janvier 2011. J’aimerais savoir en tant qu’haïtien témoin de tout ce qui se passe dans mon pays, jusqu’où veulent-ils nous emmener ? Ils continuent de dire les mêmes phrases, les mêmes mots et pourtant leurs actions démontrent tout-a-fait le contraire puisqu’en fait la situation de mon pays s’aggrave de jour en jour.

Ils avaient enlevé Jean Claude Duvalier dans leur propre avion, laissant un pays se détruire, laissant les gens s’entredéchirer au lieu de faire une transition pacifique, de quel peuple parlent-ils lorsqu’ils disent qu’ils s’intéressent à lui, oh mon Dieu !!!
Et aujourd’hui ils prétendent que le retour de Duvalier pourrait compliquer la crise qu’ils ont eux fomentée, mais de grâce quelle complication ?

Le peuple haïtien, n’a-t-il pas démontré à la terre entière qu’il n’a rien contre Duvalier ? Le peuple haïtien, oui le peuple même plus intelligent que certains des intellectuels donneurs de leçons, a-t-il pris la rue pour faire des déchouquages ? On a tout fait, pour provoquer des paniques, le peuple est resté calme, cherchant plutôt à résoudre tout seul ses problèmes quotidiens.

Tous ceux qui parlent aujourd’hui contre le retour de JCD, ou bien le font comme passe-temps, ou bien ils jouent le rôle qu’on leur impose de jouer. Je prends l’exemple d’Evans Paul. Evans Paul est devenu tout ce qu’il est grâce au fait qu’il était prisonnier sous Duvalier, sinon, ou serait Evans Paul aujourd’hui ? vivrait-il dans le luxe qu’il vit aujourd’hui ? Evans Paul, n’est –il pas aussi coupable de la situation du pays et de beaucoup de pertes enregistrées au pays ? Alors qu’il faisait parti de la Convergence Démocratique, n’était-il pas parmi ceux qui négociaient avec Guy-Philipe pour déstabiliser le pays et détruire la vie de plusieurs policiers et citoyens innocents ? Ces gens là, n’ont –ils pas eux droit à la justice que réclame Evans Paul ?

Comme l’a si bien signalé un confrère avisé, si on doit faire justice, qui effectivement serait épargné ? Ceux-là qui accomplissent parfaitement le travail de nous entretenir en guerre de par leurs discours et prises de positions, ne sont-ils pas aussi coupables ? Ne sont-ils pas nombreux ceux qui jour et nuit font ce travail sur les fora, dans la presse étrangère ou en Haiti ? Ne sont-ils pas bien rémunérés ? Combien parmi eux sont des purs espion/nes ? Certains d’entre eux sont même devenus des « Faiseurs de gouvernement » Les autres qui les suivent innocemment ou qui confient dans leurs discours orientés ou manipulés n’ont-ils pas droit à la justice ?

Si le peuple haïtien est si intelligent, qui sont ceux-là qui ne peuvent pas comprendre que seule une réconciliation nationale véritable nous permettra de bien démarrer la Reconstruction d’Haïti ?

Seulement ceux qui se prêtent pour la matérialisation continue de la stratégie de Franklin D. Roosevelt, seulement ces haïtiens, devenus esclaves mentaux, continuent à faire le jeu de Washington. Sinon, ils ne se réjouiraient point lorsque le Département d’Etat des USA s’érige en maitre de la destinée même des présidents qu’ils ont eux-mêmes corrompus.

Le State Department aurait du prendre la parole pour dire au peuple haïtien et devant le monde entier : « pardon pour vous avoir mal induits et nous sommes prêts pour les réparations qui s’en suivent»

Ohhh non !!! Il faut de préférence s’enorgueillir pour nous rappeler qui était Duvalier et que sa présence sur son territoire, son pays, risque d’aggraver la situation qu’ils ont eux-mêmes créée. Pour répondre aux questions concernant le retour d’Aristide aussi dans son pays, Mr Toner, jouant le jeu diplomatique, répondit : « Nous voulons nous pencher sur la crise postélectorale et le futur du peuple haïtien, Aristide ne fait pas partie de l’équation »

Pourquoi vous haïtiens vous ne vous demandez pas si c’est vrai, c’est le peuple qui les intéresse, pourquoi après tant d’années d’intervention, de prise en charge, d’ingérence, et même un an après ce destructeur séisme, les choses ne font qu’empirer et que le peuple haïtien vit de plus en plus dans la misère ?

Assez de mentir, assez de nous mentir. Nous comprenons votre jeu. Vous ne voulez pas que nous nous unissions, car chaque fois que vous voulez atteindre votre but, vous vous trouvez les moyens, n’est-ce pas ?

Voila vos stratégies, et je regrette qu’Obama, un vent qui inspirait un changement dans votre façon de diriger le monde, plus particulièrement Haïti, n’a fait que se conformer au vœu du système.

1) Vous nous faites regarder comme vous voulez que nous regardions, vous nous offrez, visas, résidence, jobs, conforts, vous nous rendez populaires, vous nous donnez de l’écoute.
2) Vous nous poussez toujours à nous battre entre nous, à nous insulter, à ne pas nous respecter et vous vous présentez comme médiateur.
3) Même quand nous volons, nous torturons nos frères, nous ne respectons pas nos lois, si nous satisfaisons vos désidératas, nous obtenons votre appui.
4) Cependant, quand nous nous opposons à vos désidératas, vous nous menacez de nous enlever votre appui, vos visas, vos conforts etc.
5) Si notre attitude tend à se maintenir, vous devenez beaucoup plus violents, vous nous envahissez, et ceci au mépris de toute loi s’il le faut, vous cassez notre tête (notre président) vous l’exilez et vous nous faites croire qu’il serait un problème s’il revient.

Assez je dis, de nous mentir. Aujourd’hui, il y a une génération qui décide de ne pas se laisser mener ainsi. Les complices que vous avez au milieu de nous ou que vous alimentez d’une manière ou d’une autre pour ne pas comprendre la nécessité de la réconciliation nationale finiront par être isolés ou disparaître. Ce rêve deviendra réalité.

Je vous le garantis, de même qu’il vous a fallu beaucoup de temps pour accepter qu’un noir devienne votre président, le jour viendra ou nous haïtiens accepterons de vivre ensemble. Vous avez torturé les noirs de votre pays, et aujourd’hui encore, ils sont parmi les moins éduqués, les moins responsables, les plus violents, tout ceci à cause de leur passé puisque nous haïtiens étions un mauvais exemple pour eux. N’avez vous pas, pour vous laver, forgé une réconciliation nationale suite aux revendications de Martin Luther King et autres? Y a-t-il eu justice pour eux ? Non.

Vous comprenez les bienfaits d’une réconciliation nationale, c’est pourquoi tout chez vous s’améliore pacifiquement. N’avez-vous pas passé l’éponge, combien de jugés avez-vous parmi ceux qui ne voulurent pas accepter les noirs comme leurs égaux ? Combien d’exilés avez-vous ? N’avez-vous pas tout simplement renforcé votre système judiciaire et ainsi progressivement diminué ce taux de discrimination qui sévissait dans votre pays ?

N’est ce pas un acte discriminatoire de dire et de maintenir : Si Aristide revient dans son pays, il y aura plus de troubles. Les barbares que nous sommes contre nous, n’est-il pas le résultat direct de votre stratégie et votre politique déclarée par Franklin D. Roosevelt ?
Mr Crowley, vous avez dit et je cite: “Haiti would be better off without Aristide.”
"We do not doubt President Aristide's desire to help the people of Haiti. But today Haiti needs to focus on its future, not its past,"
Je suis d’accord avec vous, seulement vous placez votre approche dans un contexte inapproprié. Si Aristide revient, de même que JCD, il n’y aura pas de troubles, tout au contraire, cela nous conduira vers la Réconciliation Nationale, que vous vous proposez toujours d’empêcher, sinon, nous ne serions pas là où nous sommes, 207 ans après notre indépendance. Les haïtiens qui pensent qu’emprisonner JCD, JBA ou autres va résoudre les problèmes d’Haïti jouent votre jeu et justifient quelque part votre position. Cependant, l’histoire a démontré que c’est vous qui ne voulez pas le futur d’Haïti, vous avez peur de ce que ce petit pays peut devenir.

C’est vous qui donnez et enlevez les visas, c’est vous qui envoyez prendre les présidents et les exiler, c’est vous qui ne voulez pas qu’ils reviennent, c’est vous qui imposez les embargos, c’est vous qui décidez ce qui est valable d’une élection ou pas, c’est-à- dire, les législatives sont acceptables, mais les présidentielles doivent être corrigées, c’est vous qui propulsiez les esprits à ne pas accepter les résultats par vos déclarations anticipées. Vous êtes toujours présents et vous vous faites écouter quand vous voulez. Lorsque vous ne vouliez point de JCD, vous avez propulsé des révoltes justifiant ainsi que vous envoyez le chercher, c’est le même scenario avec Aristide, il décida de ne pas jouer votre jeu, vous profitez de ses failles pour alimenter une crise et finalement vous provoquez des révoltes armées pour enfin le kidnapper. Un siècle d’histoire avec vous et vous toujours !!!

Dites à la génération dont je fais partie, à quel point vous intéressez vous au futur d’Haïti ? Je vous dirai dans ce cas que toutes vos politiques ont échoué. Je vous donnerai zéro barré, pour n’avoir pas su propulser Haïti sur les railles du développement et de la stabilité. Cependant, je sais que tel n’a jamais été votre intention des le premier jour. Peut-être que jusqu’ici vos intentions pour Haïti n’ont pas été dévoilées.

President Obama, le système de votre gouvernement a toujours tout dirigé dans mon pays depuis environ un siècle directement, et les résultats, c’est le pays que nous avons aujourd’hui. Je vous préviens que système sera mis en accusation tôt ou tard si vous n’utilisez pas tout ce pouvoir que vous avez sur mon pays pour son bien-être, si vous n’encouragez pas le pardon et la réconciliation entre les frères haïtiens pour qu’ensemble ils décident comment reconstruire leur pays que vous et tout votre système ne sauraient aimer plus qu’eux, et de fait, votre système n’a jamais aimé Haïti, sinon démontrez-nous comment à partir des déclarations du feu Président Roosevelt ?

Puisque le temps est révolu, et je pense que les intérêts aussi peuvent mieux se comprendre. La politique de Roosevelt favorisait un système exclusif contre les noirs de votre pays. Et vous voila aujourd’hui président noir de ce pays où les noirs n’avaient pas même droit au vote quand Roosevelt était président.

Vous avez donc la responsabilité de nous démontrer que vous allez changer la politique de Roosevelt contre Haïti en utilisant tout ce pouvoir que vous avez sur ce pays pour favoriser sa réunification avec lui même d’abord, ensuite s’il décide qu’il veut davantage votre aide, il vous le demandera, mais de grâce, évitez-nous de vous rendre aussi coupable de notre état.

De même que la dette de l’indépendance payée à la France a été un blocage à notre développement, l’a été et est encore aussi votre politique de nous maintenir dans une constante lutte de nous entredéchirer, et pour tout cela, il faudra des réparations, plus tôt ou plus tard.

De même que les déclarations de Roosevelt sont sauvegardées pour l’histoire, et pour la justice, les récentes déclarations du State Department devront suivre un jour de leurs conséquences.

Mr Toner, Mr Crowley vous avez parlé au nom du gouvernement américain, je vous garantis aussi que bonne note est prise, je vous rappelle aussi comme l’a dit Jose Marti dans sa lettre à Manuel Mercado « viví en el monstruo y le conozco sus entrañas : _ y mi honda es la de David ». Ainsi, je n’ai peur des conséquences qui suivraient mes déclarations.

Nous reconnaissons que si ce n’était pas à cause des esclaves mentaux qui aujourd’hui encore applaudissent ces déclarations, la justice aurait été faite au peuple haïtien. Comment le State Departement s’arroge le droit d’interdire le retour a son pays d’un président que le peuple aime et dont il réclame le retour quoiqu’en tant que simple citoyen alors que c’est Washington qui non seulement dirige notre situation de nous entredéchirer.

Quel est donc ce va et vient ?

Je reconnais qu’Aristide lui même est pris dans le même piège, puisqu’il voulut compter sur vous pour se maintenir au pouvoir. Vous l’avez englobé, vous l’avez tenté comme de fait vous avez fait pour beaucoup d’autres pays et finalement vous l’avez avalé. Qui pis est, vous prétendez aujourd’hui dire qu’il fait partie du passé, l’homme est vivant, l’homme a des compétences, l’homme veut servir son pays, c’est vous qui, sans gêne aucun, décidez publiquement qu’il ne peut revenir dans son pays. Quelle affaire !!! Cependant, le jour viendra où la Réconciliation haïtienne aura lieu, et à partir de ce moment, les haïtiens unis vous réclameront justice pour tous les torts et le retard que vous les avez causés par méchanceté.

Dites le moi, Haïtiens d’aujourd’hui, intellectuels que vous vous appelez, dites moi ce qu’il y a de dignité, de conviction, de détermination dans votre passivité.

Vous parlez de patriotisme seulement quand vous croyez que vos intérêts sont menacés, toute suite après vous recourrez à l’autre pour vous porter secours. Je vous écoute tous et je vous lis aussi. Je me plains de vous. Vous voyez chacun la délivrance d’Haïti pas plus loin que la pointe de votre nez. Il est clair que beaucoup d’entre vous sont achetés sans même s’en rendre compte. Réveillez-vous donc de vos petites logiques qui ne donneront jamais les résultats que vous prétendez. L’un de vous de dire que la Réconciliation passe par la justice, seulement je vous dirai que je n’ai pas vu cette justice aux USA, encore moins chez Mandela, pourtant la Réconciliation a eu lieu.

Un homme de science, un homme avisé, un homme sage doit se rendre compte que pour avoir justice véritable, il faut d’abord l’institutionnaliser, les ressources qu’il faut sans d’abord passer la réconciliation couteront beaucoup plus que la reconstruction d’Haïti. Voila pourquoi je priorise la Réconciliation, on pourra donc tous nous converger vers l’institutionnalisation de la justice et cela nous couterait moins en termes de temps et de ressources. Vos raisonnements viennent aussi de la petitesse de votre vision, si effectivement vous voyez « pays » je ne comprends pas comment vous perdez votre temps à parler de personnes qui tôt ou tard finiront par disparaître. Jean Claude Duvalier a 59 ans, même s’il vivra 41 ans encore pour atteindre 1 siècle, il ne verra pas une Haïti où tous ses enfants vont à l’école, ont accès aux soins de santé et leurs conditions de vie améliorées. De même pour Aristide et Préval. Faisons un tout petit effort pour penser Haïti dans 50 – 100 ans, une Haïti que ceux qui ne sont pas encore nés hériteront.

Seul une Haïti réconciliée aujourd’hui aura un système de justice équitable demain. La justice qu’il nous faut pour Haïti aujourd’hui est une justice sociale. Nous n’avons pas besoin d’un show de jugement qui ne nous amènera nulle part. Un show de jugement pour satisfaire les rancunes de Michèle Montas, envers qui je n’ai rien de personnel, (mais honnetement qu'est-ce qu'elle peut gagner d'un eventuel jugement de Duvalier?) Evans Paul et autres. J’ai vu des shows de jugement après le départ irresponsable de JCD.

A ceux-là qui pensent qu’en traçant un exemple sur Duvalier on évitera que d’autres tombent dans sa catégorie. Cette pratique n’a jamais marché, il faut avoir un système de justice viable qui jugera et condamnera toujours les coupables, qu’ils soient Président ou simple citoyen. Il y aura toujours des crimes, des corruptions, des voleurs, on ne résout pas ce problème en traçant un exemple sur l’un d’eux.

Enfin, à vous tous, complices, esclaves mentaux, vendeurs de pays, vous qui facilitez la tache à la stratégie du système américain contre Haïti, je vous conjure de vous redresser, il n’est pas trop tard. Les yeux de la nouvelle génération sont en train de s’ouvrir, nous n’allons pas baisser les bras. Nous travaillerons pour et nous obtiendrons la Réconciliation Nationale. Aristide doit et de fait reviendra dans son pays même si nous savons que vous seriez prêts même à régaler le pays pour qu’il ne retourne pas, Jean Claude Duvalier est déjà chez lui, il ne lui passera rien ; Je le répète nous voulons et nous obtiendrons cette table rase pour Haïti, et Haïti, par l’union de ses fils, repartira à zéro et entamera sa propre reconstruction.

Ash

No comments:

Featured Post

Pages retrouvées:L’Armée d’Haïti : autopsie d’une institution

Par Dr Eddy Arnold Jean 13/10/2011 Comme la race des humains, les institutions ont la vie dure. Celles qui disparaissent au fil de l’hi...