Lettre Pour La Sauvegarde Du Ministère des Haïtiens Vivant à l’Etranger

Lettre avec les noms des signataires aux officiels haitiens

Comité Ad Hoc Pour La Sauvegarde Du Ministère des Haïtiens Vivant à l’Etranger

Miami, Florida

8 Juin 2011

Mr Michel Joseph MartellyPrésident de la République

Sénateur Roudolph Joazile, Président de l’Assemblée Nationale

Députe Sorel Jacinthe, Vice Président de l’Assemblée Nationale

Mr Daniel Rouzier, Premier Ministre désigné

Excellence,

Honorables,

Par la présente, nous demandons que le Ministère des Haïtiens Vivant à l'Etranger, une institution acquise et obtenue au prix de rudes épreuves, soit renforcée au lieu d'être affaiblie.

Nous, membres de la Diaspora haïtienne, exprimons nos inquiétudes face à la décision contemplée d'éliminer le Ministère des Haïtiens Vivant à l'Etranger (MHAVE), et d’en faire une Direction au sein du Ministère des Affaires Étrangères (MAE). Cet organe, responsable de la gestion des relations inter haïtiennes compte 23 ans d'existence avec les diverses expérimentations institutionnelles, avant d’être élevé au rang adéquat lui permettant de répondre efficacement a sa mission. Ce qui constitue un acquis pour la diaspora.

En 1988, sous le gouvernement de Prosper Avril, le « Commissariat des Haïtiens d’Outre –Mer » (COHOM) lié au MAE est créé pour offrir un encadrement aux expatriés Haïtiens. Son responsable avait le rang de Ministre.

En 1991, sous le gouvernement de Jean Bertrand Aristide, cette entité est dénommée « Secrétariat du 10e département » et est rattachée à la présidence. Sa mission est de « jeter les bases en vue de structurer et d’organiser la communauté haïtienne d’outre-mer ».

En 1994, le MHAVE voit le jour mais n’a jamais pu bénéficier de l’appui budgétaire nécessaire à son bon fonctionnement. Durant le Gouvernement Intérimaire Alexandre/Latortue (2004-2006), il est rabaissé au rang de Secrétairerie d’Etat, pour reprendre six mois après, son statut ministériel, suite aux interventions d’organisations de la diaspora.

Malgré les avatars du Ministère des Haïtiens Vivant à l’Étranger, il s’agit d’une structure importante dont l’existence est régie par plusieurs facteurs :

1. Le MHAVE joue d’abord un rôle d’interface i. Entre la diaspora et Haïti

ii. Au sein de la Diaspora elle-même, entre ses différents membres, ses différents groupes, ses différentes réalités.

2. L’existence du MHAVE témoigne de la reconnaissance de l'importance de la diaspora dans la structure socio-économique du pays.

3. Le MHAVE joue un rôle « Multi Ministériel » car il s’agit d’un organe transversal qui représente tous les services de l’Etat haïtien auprès de la diaspora.

Le MHAVE a fait de l'intégration et de la participation de la diaspora une priorité, malgré les difficultés auxquelles il fait face. Le MAHVE permet le renforcement des structures de Co-développement que ce soit au niveau politique, du tourisme créole, des activités culturelles, ou de la participation dans les conférences internationales axées sur le développement économique ou sur les investissements lies aux communautés diasporiques mondiales. Le MHAVE, par son « omniprésence » à l’extérieur d’Haïti a su établir une dynamique qui a permis à l’Haïtien vivant a l’étranger de s’identifier à une structure étatique haïtienne qui le lie au pays d’origine indépendamment de ses points d’attache. Il permet la promotion de haïtien en diaspora, tout en facilitant l’accès des ressources humaines, humanitaires, économiques et financières. Ce sont la des éléments qui montrent l’importance de la présence du Ministère des Haïtiens Vivant à l’Étranger.

Vouloir éliminer le Ministère des Haïtiens Vivant à l'Etranger tombe au mauvais moment, considérant qu’Haïti et sa diaspora sont encore sous le joug du traumatisme du tremblement de terre de Janvier 2010. La contribution et la participation des expatriés à tous les niveaux pour alléger la souffrance de nos compatriotes sont connues de tous, tout comme le rôle combien important qu’a pu jouer le MHAVE dans ces moments difficiles a travers les rencontres communautaires organisées à l’extérieur.

Selon la Banque Inter Américaine de Développement, au moment ou les transferts chutaient ou restaient stables dans la région de l’Amérique Latine et des Caraïbes, ceux d’Haïti augmentaient de 20%. En 2010, ils atteignent près de US $ 2 milliards, seulement en provenance des États Unis. Ceci, grâce aux efforts de la diaspora pour répondre à la situation post séisme en Haïti. Cette somme bien que substantielle ne sert que pour les besoins de consommation de base de notre population. La réalité de notre diaspora est que d'autres importantes ressources existent, lesquelles, une fois identifiées ou mobilisées pourraient libérer des capitaux pour les besoins de l'investissement dans l'économie.

Encourageons la diaspora à rester soudée au pays au lieu de la maintenir en dehors des sphères de décisions nationales. Rien qu’à évaluer les interactions entre, par exemple, la diaspora juive et Israël, nous pouvons nous faire une idée du potentiel de notre diaspora haïtienne.

Ces 20 dernières années, la diaspora est devenue un « support indispensable », pour tout aspirant à la présidence, au sénat, à la députation, ou aux élections municipales en Haïti. Au cours de ces échanges et à travers les appuis reçus, nos hommes et femmes politiques se sont rendus compte du potentiel de cette diaspora, et font souvent état de la nécessité de la création d’un partenariat institutionnel durable entre la diaspora et l’État haïtien. Renforçons cette aspiration au lieu de l'affaiblir. L’inexistence du MHAVE serait l’affaiblissement de cette aspiration ce qui rendrait difficile la normalisation des relations entre Haïti et sa Diaspora, et renforcerait le climat de méfiance entre les Haïtiens de l’intérieur et ceux de l’extérieur. Ceci peut affecter la façon dont la diaspora choisit d'apporter son support aux efforts de reconstruction, ainsi qu’au « transfert technologique » et a l’offre de ses « compétences » à sa terre natale.

Pour conclure, nous vous demandons de nous donner la réassurance que le MHAVE, continuera d’exister en tant que ministère. Avec cette réassurance nous pourrions nous pencher sur les défis institutionnels à relever de façon conjointe entre le MHAVE et la diaspora comme par exemple:

1) Une restructuration du Ministère qui devrait découler de l’organisation des Etats Généraux de la Diaspora (EGD) en Haïti.

2) L’encadrement ministériel aux efforts d’organisation de la diaspora haïtienne globale garantissant notre implication dynamique dans la reconstruction du pays.

3) La continuation d’importants projets déjà engagés par le MHAVE avec des partenaires locaux et internationaux dont le PNUD pour le programme de transferts de compétences (TOKTEN) et l’OIM pour une mobilisation sans précédent des ressources humaines et financières de la diaspora.

4) La mise en application de la loi sur la multiple nationalité, l’organisation du vote à l’étranger pour la présidentielle de 2016, et l'obtention de la représentation législative en diaspora.

Excellence,

Honorables,

Aucune Direction dans un ministère ne serait en mesure de relever ces défis, voire assurer une gestion permanente dans le cadre d’une politique clairement définie des relations inter-haïtiennes pour 4 millions de personnes dans plus de 20 pays du monde. Nous comptons sur vos bons offices pour dissiper les doutes qui ont envahi cette autre partie de la nation, a un moment ou elle a été encore une fois sollicitée et est disposée comme toujours, à appuyer les initiatives publiques en Haïti.

Ensemble on peut tout, seul on ne peut rien. Il faut l'union. Concrétisons notre devise, unissons-nous, mettons-nous ensemble pour le bien être de notre Haïti chérie.

Recevez les assurances de nos considérations distinguées.

Cc : Mr. Jean Max Bellerive, Premier Ministre Edwin Paraison, Ministre des Haïtiens Vivant a l’Etranger

Suivent les signatures :SIGNATURES ELECTRONIQUES

1. Mme Claudette Werleigh, Ancien Premier Ministre et Ministre des Affaires Étrangères2. Alrich Nicholas, Ancien Ministre des Affaires Etrangères (Haïti)3. Dr Marie Carmelle Paul Austin, Ancienne Ministre de l’Education Nationale d’Haïti4. Dr. Jean Alexandre, Président Progressive Haïtian American Organization et ancien Ambassadeur d’Haïti à l’ONU et en Israel (Chicago)

5. Harry Fouché, Chairman Consortium for Haitian Empowerment (Chicago, New York)/ Ancien Consul Général d’Haïti à New York

6. Guy Victor Ancien Consul General d’Haiti a Miami

7. Magistrat Dr. Joseph M. Champagne Jr, (New Jersey)/Chairman du Réseau National des élus et officiels haitiano americains8. Legislator Jacques Michel, Rockland County, New York9. Councilman Yves Francois Aubourg, (New Jersey) 10. Jean-Robert Lafortune, Haitian-American Grassroots Coalition (HAGC)/Haitian-Advocacy Forum, (Florida)11. Joseph Alfred, Haitian Community Relations/HCR, (Georgia)12. Gina Cheron, Consortium For Haitian Empowerment (New York)

13. Juge Lionel Jean-Baptiste, Haitian Congress/ Haitian Federation (Chicago) 14. Dr. Arielle Adrien, Kiskeya Aqua Ferme (Leogane)

15. Guy Antoine, (New Jersey)

16. Ronald Aubourg, Consortium for Haitian Empowerment/CHE (New York)

17. Wilner Auguste, Haitian-Americans United, Tele Kreyol (Massachusetts)

18. Dr. Joseph E Baptiste, National organization for the Advancement of Haitians (NOAH)/Federation Haitienne de la Diaspora (HDF) Washington DC

19. Joel Augustin, Haitian Congress, (Illinois)20. Max Gustave, Haitian Congress (Chicago)21. Centro de Desarrollo Sostenible (CEDESO)/Beneco Enecia (Rep.Dom)22. Guetty Felin Cohen (Etats Unis)23. D&E Green Enterprises/Duquesne Fednard (New York)24. Ford Eloge (Etats Unis)25. Dr Joseph Cherubin/MOSCTHA REPUBLICA DOMINICANA -HAITI26. Luckner Bayas, Bayas and Associates/HAGC (Massachusetts)

27. M. Bellevue, Haitian Alliance (Georgia)

28. Major Joe Bernadel, Toussaint Louverture High School /HDF (Florida) 29. Jean Claude Castor, President, Konbit Verite/CHE (New York)

30. Professeur Ludovic Comeau, GRAN-USA (Illinois)

31. Ronide Cayot, Artists Village (New York)

32. Johnny Celestin, The Haitian Fund for Innovation and Reconstruction/HDF (New York)

33. Dr. Luc Charlot, (Florida)

34. Kysseline Jean-Marie Cherestal, Haitian Diaspora Federation/HDF (Washington DC/Maryland)

35. Herzen Clergé, Gaskov Clerge Foundation/CHE (New York) 36. Attorney Emmanuel Coffy, Haitian American Leadership Council (HALEC)/ CHE/HAGC, (New Jersey)

37. Leon David, Hometown Haitian Association /MASHA (Boston) 38. Ruddel Deceus, “18 MAI” COMMITTEE/CHE (New York)

39. Myrtha Désulmé, The Haiti-Jamaica Society (Jamaica, W.I.)

40. Louis Elneus, « Haiti Lumiere De Demain » (Connecticut)

41. Yanick Eveillard, National Haitian American Health Alliance/NHAHA (NYk)

42. Dr. Jean Louis Eustache, National Haitian American Health Alliance /NHAHA (Massachusetts)

43. Katleen Felix, Haitian Diaspora Resource Center/ HDF/CHE (Florida)44. Steven Forester, Haitian Family Reunification Parole Program/ Institute for Justice & Democracy in Haiti (Florida)

45. James St Furcy, Deba Nasyonal Network (New York)

46. Claude Garoute, Klode Art/ Consortium for Haitian Empowerment (CHE) (New York)

47. Dr. Carl Gilbert, Haiti Connexion Network (Arkansas, Florida, Ohio)

48. Amery Jean, Artists United for Haiti (New York)

49. Tony Jean-Thenor, Veye Yo/ HAGC (Florida)

50. Daniel Fils-Aime, Haitian-American Historical Society/HAGC (Florida)

51. Marli Lalanne, Konbit for Haiti (Florida)

52. Wilbert Laurent, Haitian American Political Action Committee/HAPAC (Florida)

53. Aline Lauture, Haitian Congress (Illinois)

54. Josephine Legros, Motion-Mole St Nicolas in Action (Florida)

55. Stewart Leiderman, (New Hampshire)

56. David Leon, MACHHA (Massachusetts)

57. Marc-Antoine Leveille, Haitian American Association of Engineers and Scientists (Florida)

58. Patrick Lucien, EDEM (Massachusetts)

59. Hans Mardy, Haitian American Grassroots Coalition, Florida

60. Aliette Marcelin, (Chicago)

61. Jude Metellus, Haitian Diaspora Organization (HDO) (Florida)

62. Gepsie Metellus, Sant-la Neighborhood Center, (Florida)

63. Councilman Jacques Michel (New York, Makon County)

64. Dr. Rudy Moïse, (Florida)

65. Yve-Car Monperousse, Haitian Professional Inc. (Philadelphia)

66. Yvans Morisseau, Haitian American Business Network (HABNET)/HAGC (Florida)

67. Fritz Monfleury, Consortium for Haitian Empowerment (CHE) (New York)

68. Joseph Chery, THE SOCIETY FOR HAITIAN RESEARCH, INC (SHR)/ HALEC/CHE (New York)

69. Myriam Nader, Nader Haitian Art, Consortium for Haitian Empowerment (CHE) (New York)

70. Fritzner Nau, Haitian Diaspora Federation

71. Gamael Nassar, GALATA/ HAGC/ (Florida)

72. Delbie Noel, The Haitian Alliance, (Georgia)

73. Watson Paisible, Internal Rescue Committee (Washington DC)

74. Dr. Laurent Pierre Phillipe (NWR) Nord West Reuni (Baltimore)75. Comite Quebecois pour la Reconnaissance des Droits des Travailleurs Haitiens (Montreal)76. Emmanuel Michel (Montreal)77. Eric Faustin/Regroupement des Organismes Canado-Haitiens pour le developpement (ROCHAD) Montreal

78. Fundacion Zile/Rev Pierre Phillipe / RD-Haiti

79. Veronique Pluviose, Haiti Renewal Alliance (HDF) (Washington DC)

80. Jacky Poteau, FATEM and 1000 Jobs (Massachusetts)

81. Jackson Rockingster, Haitian American Chamber of Commerce/HAGC/CHE (New York)

82. Regine Roumain, Regine Beauty Salon (New York)

83. Lucie Tondreau, Haitian American Grassroots Coalition (Florida)

84. Dominique Toussaint, Mobilize for Haiti (New York)

85. Dr. Flore Zephir, (Colombia, Missouri)

86. Alex Viard, Haitian Congress (Chicago)

87. Midline Zamor (New York)

88. Jacqueline François (New York)

89. Ferere Coffy (Montreal)

90. Jean-Hiram Coffy (Connecticut)

91. Philippe Bien-aimé, President Philippe Multi-services/HAGC (Florida)

92. Daniel Calixte, President TGNIPIC (Florida)

93. Rev. Wilfrid Saint Jean, World Mission of Jesus Christ (Florida)

94. François Leconte, President Minority Development Inc. (Florida)

95. Georges William – President Georges William Enterprise/HAGC (Florida)

96. Billy Joseph, President Galata Inc. (Florida)

97. Dr Guy Barthelemy, Vice President Progressive Haitian American Organization (Chicago)

98. Dr. Jean Rousseau (Louisiana)

99. Djenane Rousseau (Louisiana)

100. Dr. Edwidg Eugène (Louisiana)

101. Dr. Renée Desmarattes (Louisiana)

102. Dr. Kely Remi (Mexico city)

103. Emile André, Radio l’Union (Chicago)

104. Jude Joseph, Radyo Pa Nou (New York)

105. Mardoche Jean Charles, Radio l’Union (Chicago)

106. Serge Pierre-Pierre, President, Haiti International Group (NY)

107. Edgar Papillon, President Haitian American Community Association

108. Maitre Lynn Toussaint, Haitin Congress (Chicago)

109. Dr Daniel Faustin, Vice President SIMACT SA

110. Rev. Père Rodolphe Arty, csc (Naperville, Illinois)

111. Raygnol Pierre, pfst, Liaison Congrégation Petits Frères de Sainte Thérèse (Illinois)

112. Elsie Accilien, Executive Director, Haitian American United For Progress (New York)

113. Bernard Romere, HAINA (Republique Dominicaine)

114. Jean Mirvil, President SHR/Perspectives Haitiennes (New York)

115. Marie Anne Santana, (Chicago)

116. Bethania Desroches, (Chicago)

Comments

Popular posts from this blog

Trump aux haitiens à Miami: Je veux être votre champion

Les personnalités et les vilains de 2016, selon Haiti Connexion Network