Wednesday, February 24, 2016

COMMUNIQUÉ DE PRESSE: Conflit ouvert au plus haut sommet de l’État [haitien]

La caisse de l'Etat est-elle "malade à mort"? Le président provisoire Jocelerme Privert dit "oui", le PM et le ministre de l'Economie et des Finances disent "non". 
Qui a menti? Et pourquoi? Le G8 questionne et exige la vérité.
________________________________________________

Photos des candicats présidentiels du G8 
Conflit ouvert au plus haut sommet de l’État : le G-8 appelle à l’établissement de la vérité.

    Le groupe des candidats à la Présidence engagés dans le processus électoral communément appelé Groupe des 8 (G-8), assiste, avec consternation, au développement du conflit ouvert opposant la Présidence, la Primature et le ministère de l’Economie et des Finances sur une question aussi sensible que les finances publiques.

    Le G-8 a pris note de la déclaration du président provisoire de la République selon laquelle "les finances publiques sont dans une situation alarmante et catastrophique".
Le président Provisoire Jocelerme Privert


 Le G-8 juge scandaleux que le chef de l’État ait été désavoué publiquement par le ministre de l’Économie et des Finances qui, chiffres à l’appui, a déclaré ne pas voir "ni l’alarme ni la catastrophe", laquelle déclaration a été corroborée par le Premier ministre.
Wilson Laleau qui a contredit le président provisoire

    Le G-8 se demande : qui a menti à la nation ? Et pourquoi ? Quelles sont les sources d’information du chef de l’État, du Premier ministre et du ministre ?

    Le G-8 estime que ce conflit confirme la nécessité pour les autorités de s’élever à la dimension d’homme d’État afin de mettre en place la commission d’enquête administrative chargée de réaliser l’audit de l’administration de Michel Joseph Martelly.

    Le G-8 condamne le caractère non transparent des démarches entreprises pour la mise en place du Conseil Électoral Provisoire (CEP) et la confusion créée à dessein par le Palais National chez plusieurs entités appelées à désigner leur représentant au niveau du CEP, notamment le secteur Femme et le secteur syndical.

    Le G-8 assimile à une manœuvre dilatoire pour sortir des dates fatidiques, tant la lenteur observée dans le choix d’un Premier ministre que dans le démarrage des démarches nécessaires à la constitution de la Commission d’Enquête Indépendante pour l’Évaluation des élections de 2015 pourtant réclamée avec insistance par tous les secteurs de la vie nationale selon les propres déclarations du président provisoire. C’est la formation de cette commission qui permettra de juger de la bonne foi de l’équipe au pouvoir.
   
    Plus que jamais Uni et Solidaire, le G-8 renouvelle sa volonté de tout entreprendre, dans le cadre de la loi, pour faire respecter la volonté populaire.
   
    Fait à Port-au-Prince, le 24 février 2016
   
    Pour le G-8 :

Samuel MADISTIN
 

No comments:

Featured Post

Pages retrouvées:L’Armée d’Haïti : autopsie d’une institution

Par Dr Eddy Arnold Jean 13/10/2011 Comme la race des humains, les institutions ont la vie dure. Celles qui disparaissent au fil de l’hi...