GEOECONOMIE et MACROECONOMIE : Pourquoi des EXPERTS ?

GEOECONOMIE et MACROECONOMIE : Pourquoi des EXPERTS ?
Par Nelvamba (Vanel Beuns)

Chers amis,

La croissance durable est une théorie économique qui s'inscrit dans le cadre du
développement durable, mais dont les objectifs sont clairs et précis. Comment
développe-t-on un pays? Pourquoi des experts en Science du Développement ? Des
Spécialistes en Science des Finances ? Des Analystes en Gestion des Stratégies ?
Des professionnels compétents ?

Le but de cette croissance durable est de créer un environnement saint où les
citoyens du pays en question pourront s'épanouir et atteindre l'excellence. Il
s'agit donc, par le biais de l'environnement, de créer les stimulants qui
rendront l'économie stimulante et qui attirera les capitaux.

Un pays doit tout faire pour attirer des brillants Experts, Specialists et
Analystes, et pour garder la main d'œuvre hautement qualifiée, celle là même qui
sera au cœur de la poussée supplémentaire de croissance.

Bonne journée, et relax....

Vanel (VAVA)
Expert en Gestion des Finances et des Stratégies de Developpement
Humble
USA

*** XXX ***

--------------------------------------------------------------------------------
From: Vanel Humble
Sent: Wednesday, May 13, 2009 7:28:54 AM
Subject: [Haïti-Nation:6683] VAVA : Pays sous-developpés et pauvres : Pourquoi ?
Comment developpe-t-on un pays ?

Chers internautes,


Parfois on se pose des questions pour satisfaire sa curiosité intellectuelle.
Comment développe-t-on un pays ? Pourquoi des pays riches et des pays pauvres ?
Pourquoi des pays très développés et des pays sous-développés au 21eme siecle ?
Pourquoi des pays en voie de développement et des pays extrêmement pauvres ?
Qu'est-ce qui ne marche pas ?

Le développement d'un pays exige un haut niveau d'expertise. On ne développe pas
un pays avec des hypothèses, des spéculations, des "ZINS", des rumeurs et des
devinettes. Mais, on développe un pays avec des approches qualitatives, une
vision de développement, et un Plan stratégique bien défini et élaboré. A
chacun son métier.....A chacun son domaine.....

Concitoyens et concitoyennes,

Dans les pays développés, il y a un groupe d'intellectuels et de cadres.
Recteurs d'universités, professeurs, économistes de renom, sociologues,
médecins, experts, spécialistes, analystes, ingénieurs, physiciens, diplomates,
mathématiciens…etc...etc... Bref, il y a des individus hautement qualifiés qui
militent et travaillent jour et nuit. Ceux et celles qui ont une
profession.....Ceux et celles qui ont un domaine de spécialisation....Des
professionnels...

Mon objectif primordial est de creer un FORUM de bonne QUALITE, et de la plus
haute QUALITE dans la Diaspora haitienne. Un FORUM qui soit capable d'influencer
positivement les décideurs politiques, économiques, financiers et sociaux. Ses
décideurs haitiens qui, à leur tour, pèseront de tout leur poids sur le marché
financier du monde en réclamant et en cherchant à obtenir pour la nation
haitienne, une place prépondérante dans le concert des nations.

Jeunesse Universitaire,

Pour développer un pays, il faut avoir des professionnels compétents, y compris
des techniciens, experts, spécialistes, analystes et stratégistes. L'amateurisme
n'a pas de place dans un processus de développement durable et de croissance
économique au 21eme siecle. Nous vivons dans un monde extremement complexe et
compétitif.

Que tu me permettes de partager avec toi un message analytique que j'ai envoyé
le 8 juillet 2008 à Eddy Lagroue, l'un des plus brillants intellectuels haïtiens
du 21eme siècle. J'admire Ed pour sa matiere pure et grise. Il est un brillant
professionnel haitien.

Bonne lecture,



Vanel (VAVA)

Expert en Gestion des Finances et des Strategies (USA)

Specialiste en Developpement durable et Croissance (Allemagne)

Normalien et Professeur de Psychologie (Haiti)

Humble

USA



*** XXX ***


Sent: Tuesday, July 8, 2008 7:06:18 PM
Subject: VAVA : Ma réponse a Eddy Lagroue : Le secteur privé en Haïti

Bonsoir Eddy Lagroue,

Cher Ed,

Le grand plaisir que j'ai à lire votre message analytique et compréhensif tient
autant à l'importance de votre passion qu'à la façon dont vous l'exercez. Je
comprends votre passion pour une nation haïtienne prospère. Votre message est
unique. Il vient du cœur.

Vous écrivez ceci : « Je sais par contre qu'il y a un laboratoire de la
médiocratie et vous allez découvrir pourquoi, mais ce labo contribue à éloigner
le pays de l'avènement de cette nouvelle culture de spécialistes dont parlent si
éloquemment Vanel (VAVA), Ray Killick, etc.. ».

Peuple Haïtien,

Avec pour mission de contribuer à la paix et au développement socioéconomique à
l'ère de la mondialisation, je considère la coopération avec le secteur privé,
l'association des commerçants, des entrepreneurs, des investisseurs,
l'organisation des professionnels non pas comme une option, mais comme une
nécessité. Le développement économique repose essentiellement sur le secteur
privé

Au cours de ses 30 ans aux Etats-Unis, les relations de l'humble VAVA, en tant
qu'un Expert en Gestion des Finances et des Stratégies de Développement avec le
secteur privé impliquent une collaboration profonde avec les sociétés
multinationales, les petites et moyennes entreprises, les fondations
philanthropiques, les associations professionnelles et économiques, ainsi que
toutes autres organisations commerciales et les particuliers.

Jeunesse de mon pays,

Nos concitoyens et entrepreneurs veulent être pleinement acteurs d'une société
en mouvement. Ils veulent s'engager massivement dans la vie associative. Au sein
de leurs entreprises, ou comme travailleurs indépendants, nos entrepreneurs
Haïtiens, investisseurs et hommes d'affaire ont su relever les défis de la
concurrence et de l'ouverture au monde.

Nos hommes d'affaire en Haïti ont consenti dans les années de crise de lourds
efforts pour le redressement et la solidarité. Ils veulent aujourd'hui plus de
respect, plus de dialogue et de proximité. Ils aspirent à un contrat social
fondé sur des relations nouvelles entre les trois grands acteurs de notre
démocratie sociale : le monde associatif, les partenaires sociaux et l'État.
C'est de cela dont je veux dire un mot aujourd'hui.

Mon cher Ed,

Votre force, aujourd'hui comme hier, c'est votre diversité mise au service de
l'intérêt national. Vos origines, vos convictions, vos expériences sont
différentes ; vos débats parfois vifs en témoignent. Vous êtes réunis avec nos
millions de participants dans ce Forum de la Diaspora par la volonté de
contribuer à la modernisation de notre modèle économique et social.

Ed, vous écrivez ceci : « Comme le dit souvent VAVA, la lecture forme et qui a
l'information, détient un certain pouvoir... ». Aujourd'hui, grâce à vos
conseils économiques et sociaux, ce sont nos 18 millions d'Haïtiens vivant en
Haïti et dans la Diaspora qui bénéficient de vos travaux et de votre dynamisme.

Mon ami Eddy,

Vous êtes enfin un modèle dont s'inspirent nos jeunes Haïtiens. Votre activité
n'a cessé de se développer. Fidèles à votre vocation, je me félicite que vous
ayez choisi la démocratie participative, car je crois, comme vous, qu'elle
correspond à une aspiration profonde de nos concitoyens et qu'elle peut être
l'un des moteurs essentiels de la modernisation de notre société haïtienne.

Selon vous, mon cher Eddy, « il s'agit aujourd'hui de bien comprendre cette
globalisation et ses exigences, comprendre les acteurs internationaux qui seuls
détiennent la clef des partenariats à succès. Il s'agit aussi de lire des
penseurs comme Killick, Vanel (VAVA), Mali, ,Guichard Dore, et vous tous amis
lecteurs qui essayez de recoller nos tissus socioéconomiques, souvent dans le
silence et la douleur... »

L'avenir, c'est la diversité, c'est la libération de la capacité d'initiative de
nos concitoyens et de nos territoires, dans le respect, naturellement, de
l'égalité devant la loi. Le développement économique et le progrès social vont
de pair. Il n'y a pas d'économie performante sans un haut niveau de protection
sociale.

Chers amis,

Eddy Lagroue écrit ceci : « Esquisse d'une solution, bien sur avec votre
participation, chers lecteurs et lectrices, et sans doute de l'humble VAVA,
champion de notre forum positif... » Entre les solidarités familiales et les
solidarités collectives, l'engagement associatif permet à chacun de se mettre au
service des autres, et notamment au service des plus vulnérables.

Les atouts de notre pays sont considérables. La qualité de nos formations, la
compétitivité de nos entreprises, la force de notre système de protection
sociale nous permettent de regarder l'avenir avec calme, avec sérénité, pourvu
que nous sachions également être ambitieux et dynamiques. Dans un contexte
mondial, nous devons agir pour retrouver le plus vite possible un haut niveau de
croissance. Cela veut dire que nous allons devoir nous attaquer aux obstacles
qui freinent notre dynamisme.

Jeunesse Universitaire,

Le temps est venu de construire une nouvelle architecture des responsabilités
fondée sur le respect du rôle de chacun et la recherche systématique du bon
niveau de décision. La position commune adoptée par les partenaires sociaux, les
entrepreneurs haïtiens, les investisseurs, les hommes d'affaire sur les voies et
moyens du développement de la négociation collective me paraît, à ce titre,
avoir ouvert des voies nouvelles et fructueuses pour l'avenir.

Je dois m'arrêter ici après une longue journée de travail. Maintenant, je dois
me préparer pour aller dans une conférence. Environ 14 heures de travail par
jour !

Mes félicitations à Ed pour un message judicieux.

Bravo Ed,

Vanel (VAVA)

Expert en Gestion des Finances et des Stratégies de Développement

HUMBLE

USA

Comments

Popular posts from this blog

Trump aux haitiens à Miami: Je veux être votre champion

Les personnalités et les vilains de 2016, selon Haiti Connexion Network