Monday, May 4, 2009

Haiti: Crise a la FMP/Le Dr R. Malebranche prend position

From: Fritz Deshommes
Date: Sun May 3, 2009 6:35 pm
Subject: Crise a la FMP/Le Dr R. Malebranche prend position

Une instructive prise de position du Dr Rodolphe Malebranche, enseignant et Chef de Departement a la Faculte de Medecine et de Pharmacie. En pieces jointes.
Bonne lecture



Bonjour à tous,

Je crois le momemnt venu, suite à la lettre ouverte aux enseignants de la Faculté du Dr Gélin Gédéon, de fixer pour tous ma position dans l´actuelle crise qui sévit à la FMP.

Dr R. Malebranche

--- En date de : Jeu 30.4.09, gedeon gelin a écrit :


De: gedeon gelin
Objet: Crise FMP/Lettre aux enseignants
ÀCc: junflex@hotmail.com, joagabus@yahoo.fr
Date: Jeudi 30 Avril 2009, 21h27

Lettre ouverte aux enseignants de la FMP

Chers enseignants,

Aujourd'hui, environ 20 ans après la « crise » qui a secoué notre chère FMP et dont j`ai été un acteur privilégié qui a eu l'honneur de présider les destinées du comité central des étudiants au cours de l'année académique 1990-1991, l`Histoire semble confirmer un caractère cyclique. La vision exprimée, l`attitude et les comportements des étudiants au cours de la réunion à laquelle j`étais invité, me semblaient une « translation géométrique parfaite » du fonctionnement de mes neurones ainsi que de ceux de mes camarades de combat en cette période tumultueuse de la fin des années 90. Ma génération voulait améliorer la qualité de l`enseignement donné à la faculté et croyait que certains médecins comme les Drs Rodolphe Mallebranche et Robert Jean-Louis avaient à la fois la volonté, le courage et le savoir-faire nécessaire pour y parvenir. Malheureusement 20 après, nous constatons avec tristesse que le monde a changé ceux qui voulaient le transformer. Les amis d'hier sont devenus les ennemis d'aujourd'hui. Pourquoi le Dr Mallebranche et le Dr Robert Jean-Louis, qui furent nommés professeurs à la FMP à la faveur du mouvement des étudiants de la fin des années 80, choisissent délibérément d`induire en erreur les chefs de départements en les encourageant à publier dans la presse une note pour la reprise des stages à l'HUEH alors qu'il est évident pour tous que notre chère faculté est en ébullition ?

Je ne répondrai pas à cette question. Je préfère, au contraire, confirmer mon profond respect et mon admiration pour le Dr Volvick Rémy Joseph, ami de longue date de mon feu père Louis Robert Gélin et le Dr Saget Maryse qui m'avaient, en cette période difficile de la fin des années 90, invité à la prudence. Aujourd'hui, si j`assume publiquement le caractère noble du combat que j`ai mené au cours de mon passage dans notre chère faculté, j`ai toutefois le courage d`assumer que ma génération a été utilisée adroitement pour satisfaire des intérêts personnels.

Chers enseignants,

J`ai lu avec une attention soutenue le « cahier de charges » qui m'a été transmis par le comité central des étudiants. Si vous prenez le temps de le lire, vous conviendrez avec moi que l`application des recommandations faites ne peut que relever le niveau académique de la faculté. Etant donné que les rapports du comité central des étudiants ne sont plus cordiaux particulièrement avec le Dr Dodley SEVERE et que le étudiants estiment le décanat non fonctionnel (Ex : il semble qu'on a envoyé un chèque pour signature par DHL au Dr Prosper qui est à l'étranger depuis… ?), nous encourageons vivement les chefs de départements, particulièrement les Dr Volvick Rémy Joseph et Saget Maryse dont l'attachement à notre chère faculté est connu, à privilégier la voie du dialogue pour comprendre les motivations des étudiants (que personnellement j'estime saines) et faciliter une sortie de crise d'où notre faculté sortira renforcée.

Respectueusement,

Dr GELIN Gédéon

Pernier, le 30 avril 2009

--- En date de : Ven 1.5.09, gedeon gelin a écrit :


De: gedeon gelin
Objet: Lettre aux enseignants
"Existe Alexandre" , jeanhbuteau@yahoo.fr, vicedoyenm.fmp@ueh.edu.ht
Cc: gedeonght@yahoo.fr, junflex@hotmail.com, joagabus@yahoo.fr
Date: Vendredi 1 Mai 2009, 4h14

Lettre ouverte aux enseignants de la FMP

Chers enseignants,

Aujourd'hui, environ 20 ans après la « crise » qui a secoué notre chère FMP et dont j`ai été un acteur privilégié qui a eu l'honneur de présider les destinées du comité central des étudiants au cours de l'année académique 1990-1991, l`Histoire semble confirmer un caractère cyclique. La vision exprimée, l`attitude et les comportements des étudiants au cours de la réunion à laquelle j`étais invité, me semblaient une « translation géométrique parfaite » du fonctionnement de mes neurones ainsi que de ceux de mes camarades de combat en cette période tumultueuse de la fin des années 90. Ma génération voulait améliorer la qualité de l`enseignement donné à la faculté et croyait que certains médecins comme les Drs Rodolphe Mallebranche et Robert Jean-Louis avaient à la fois la volonté, le courage et le savoir-faire nécessaires pour y parvenir. Malheureusement 20 après, nous constatons avec tristesse que le monde a changé ceux qui voulaient le transformer. Les amis d'hier sont devenus les ennemis d'aujourd'hui. Pourquoi le Dr Mallebranche et le Dr Robert Jean-Louis, qui furent nommés professeurs à la FMP à la faveur du mouvement des étudiants de la fin des années 80, choisissent délibérément d`induire en erreur les chefs de départements en les encourageant à publier dans la presse une note pour la reprise des stages à l'HUEH alors qu'il est évident pour tous que notre chère faculté est ébullition ?

Je ne répondrai pas à cette question. Je préfère, au contraire, confirmer mon profond respect et mon admiration pour le Dr Volvick Rémy Joseph, ami de longue date de mon feu père Louis Robert Gélin et le Dr Saget Maryse qui m'avaient, en cette période difficile de la fin des années 90, invité à la prudence. Aujourd'hui, si j`assume publiquement le caractère noble du combat que j`ai mené au cours de mon passage dans notre chère faculté, j`ai toutefois le courage d`assumer que ma génération a été utilisée adroitement pour satisfaire des intérêts personnels.

Chers enseignants,

J`ai lu avec une attention soutenue le « cahier de charges » qui m'a été transmis par le comité central des étudiants. Si vous prenez le temps de le lire, vous conviendrez avec moi que l`application des recommandations faites ne peut que relever le niveau académique de la faculté. Etant donné que les rapports du comité central des étudiants ne sont plus cordiaux particulièrement avec le Dr Dodley SEVERE et que le étudiants estiment le décanat non fonctionnel (Ex : il semble qu'on a envoyé un chèque pour signature par DHL au Dr Prosper qui est à l'étranger depuis… ?), nous encourageons vivement les chefs de départements, particulièrement les Dr Volvick Rémy Joseph et Saget Maryse dont l'attachement à notre chère faculté est connue, à privilégier la voie du dialogue pour comprendre les motivations des étudiants (que personnellement j'estime saines) et faciliter une sortie de crise d'où notre faculté sortira renforcée.

Respectueusement,

Dr GELIN Gédéon

Pernier, le 30 avril 2009

--- En date de : Jeu 30.4.09, gedeon gelin a écrit :


De: gedeon gelin
Objet: Crise faculte de Medecine
À: "Dr Dodley Severe"
Date: Jeudi 30 Avril 2009, 17h53





Port-au-Prince, le 29 mai 2009





Chers enseignants de la Faculté de Médecine et de Pharmacie (FMP),





Je vous informe que, sur demande du Président de la commission santé de la Chambre des Députés, l'Honorable Joseph Joël Louis, j'ai répondu à une invitation du comité central des étudiants de la FMP. Au cours de cette rencontre, les étudiants nous ont remis un document dans lequel sont clairement définies les raisons de la crise actuelle de la faculté. Ils accusent le décanat d'avoir une gestion académique et administrative extrêmement malsaine.



Le Président de la commission santé de la chambre des députés, par mon organe, souligne à l'attention de tous qu'il accorde un intérêt particulier à ce dossier et rappelle que l'autonomie de l'Université n'exclut nullement l'intervention du pouvoir central quand des élus perdent leur légitimité. Indépendamment des motivations des uns et des autres, l'intérêt supérieur de la nation exige que la FMP, la seule école de médecine de la République à laquelle les fils et filles du peuple ont accès gratuitement, offre un enseignement de qualité. Le Président espère vivement que les chefs de départements assumeront leurs responsabilités et ne participeront à aucun complot pour ralentir la lutte pour la libération du savoir.



Le Président de la commission m'a demandé de rester disponible pour toute rencontre éventuelle avec les chefs de départements qui sont priés de se dissocier de toute velléité d'exclusion des membres du comité central de la Faculté pour leurs convictions sociales, morales et politiques. Il invite également les chefs de départements à exclure toute intervention des forces de l'ordre (à l'intérieur de la faculté) et assume, le cas échéant, que les conséquences historiques et politiques seront lourdes.



Au nom du Président de la « commission santé » et à la lumière des évènements historiques qui ont marqué la FMP au cours de ces 20 dernières années, je sollicite la compréhension des enseignants et leur demande de participer activement à la recherche « sans délai » d'une « sortie de crise » d'où la FMP sortira renforcée.



Respectueusement vôtre,



Gelin Gédéon MD, Msc in Disease Control

Conseiller spécial du Président de la Commission « santé »

De la chambre des Députés



C/c : Honorable Kelly Bastien, Président de l'Assemblée Nationale

Dr Alex Larsen, Ministre MSPP

Dr Gabriel Thimothee, DG/MSPP

Ing. Agr Henri Vernet, Recteur UEH

Madame Michelle Pierre-Louis, Premier Ministre

S.E. Mr René Garcia Préval, Président de la République

La Presse
--- En date de : Lun 24.11.08, Dr Dodley Severe a écrit :


De: Dr Dodley Severe
Objet: Correction journée porte ouverte le vendredi 28 novembre 2008
Date: Lundi 24 Novembre 2008, 0h48

Monsieur, Madame, Docteur

Le Décanat de la Faculté de Médecine et de Pharmacie (FMP) se fait le plaisir de vous inviter à participer aux différentes manifestations organisées en commémoration de la journée du Sida. Elles se tiendront à la salle des Congres de la FMP le vendredi 28 novembre 2008 de 12hres 30 à 5hres PM.

Recevez en pièce jointe la programmation préliminaire.

Le Décanat compte sur votre présence pour la réussite de cette activité.

Cordialement Votre,



Dr Dodley Sévère

Vice Doyen de Médecine

Chef de Département de Pédiatrie



Attachment: 25k (application/x-zip-compressed) LETTRE AUX ENSEIGNANTS DE LA FMP RESPONSIVE A CELLE DU DR GEDEON (02.05.09).docx

No comments:

Featured Post

La diaspora haïtienne aux Etats-Unis d’Amérique régresse et le constat est alarmant

 Par Kerlens Titus Il y a des réflexions qui ne sont pas à la portée de tous, mais qui doivent être faites. La diaspora haïtienne aux Et...