Saturday, November 28, 2015

Produisez de l'électricité avec des fleurs

Un jour peut-être, chacun de nous pourra produire sa propre énergie, de façon autonome et durable, grâce à des panneaux solaires.


Une électricité gratuite, écologique et surtout précisément adaptée à nos besoins.Ce jour est peut-être plus proche qu’on pourrait le croire. Il est possible que l’on voie bientôt fleurir partout en France de drôles de fleurs mécaniques, les smartflower™. Cette innovation portée par EDF est en fait un système photovoltaïque complet, capable de produire 3400 KWh par an, soit une part importante de la consommation électrique d’un foyer. 

Son secret : un rendement jusqu’à 40% supérieur à des installations classiques grâce à un moteur qui lui permet de suivre la course du soleil à la manière d’un tournesol. Le prix de l’installation - entre 18 et 20 000 euros – est à la hauteur de ses performances, mais la question centrale n’est pas celle du coût, à en croire Olivier Mercou, directeur commercial d’EDF ENR Solaire. « Ce qui séduit le plus nos clients, c’est la perspective de devenir producteur de sa propre électricité. L’énergie produite par la fleur est en effet intégralement consommable sur place, et c’est un vrai moyen de prendre part à la transition énergétique. »

Démarche militante

L’argument a en tout cas séduit le Restaurant Fond Rose, à Caluire, près de Lyon, qui vient d’installer une smartflower™ dans son jardin. « Cette fleur est une belle synthèse, sourit Vincent Gullon, le directeur des opérations de l’établissement : elle offre des performances au dessus de la moyenne, dans un très beau design. Elle interpelle nos clients et donne un peu plus de visibilité à notre démarche écologique. » 

L’enseigne fondée par Paul Bocuse, non loin des bords de Saône, a en effet lancé depuis plusieurs années une politique de réduction drastique de son empreinte carbone : utilisation de nappes en papier recyclées jusqu’à sept fois, tri systématique des milliers de bouteilles et de verre cassés, passage aux ampoules à LED et jusqu’aux huiles usagées, qui sont confiées à des filières spécialisées pour être transformées en biocarburants. 

« Cette smartflower™ marque vraiment notre engagement environnemental. Il n’est pas question qu’elle couvre tous les besoins d’une entreprise comme la nôtre, mais à terme, nous envisageons d’aller plus loin dans le photovoltaïque, à mesure que la technologie progressera. Comme toute société, nous consommons de l’énergie, et nous générons des déchets, et il est légitime que nous fassions notre part de l’effort collectif pour la planète. »

Source: Le Parisien 

No comments:

Featured Post

La diaspora haïtienne aux Etats-Unis d’Amérique régresse et le constat est alarmant

 Par Kerlens Titus Il y a des réflexions qui ne sont pas à la portée de tous, mais qui doivent être faites. La diaspora haïtienne aux Et...