Thursday, October 8, 2015

Commémoration du 195e anniversaire de la mort d’Henry Christophe àMUPANAH

Commémoration du 195e anniversaire de la mort d’Henry Christophe à MUPANAH
Haïti - Histoire/ Mémoire
Par Raoul Lorfils Jr. (pour HCN)
Le roi Christophe d'Haiti

Dans le cadre de la commémoration du 195e anniversaire de la mort d’Henry Christophe (8 octobre 1820 - 8 octobre 2015), le Musée du Panthéon National  (MUPANAH), en collaboration avec le Conseil National des Musées (ICOM-HAITI) et  la Société Haïtienne d’Histoire, de Géographie et de Géologie (SHHGG), a organisé ce jeudi 8 octobre, une conférence-débat autour la vie de cet illustre personnage, à la salle audiovisuelle du MUPANAH.

Cette activité a accueilli un panel formé d’une série de hautes personnalités du Pays telles que madame Michel G. Frisch, Directrice générale du MUPANAH, le Professeur Michel Hector, Président d’honneur du SHHG, monsieur Emile Emma, Président de la Societe d’Histoire et du Patrimoine du Cap, madame Monique Rocourt, ex ministre de la culture, monsieur Pierre Buto, Professeur et ancien Ministre de l’Education nationale, monsieur Patrick Delatour, Architecte de monuments et ancien Ministre du Tourisme, et a été une belle occasion pour discuter et débattre autour de la personnalité du « Roi du Nord » afin et d’avoir une meilleure compréhension de sa vision de l’Etat…

« Les éléments de l’Etat christophien restent encore présents aujourd’hui. Il a laissé les traces de son passage dans l’histoire d’Haïti comme dans celle du monde. Henry Christophe est un personnage historique » a placé le professeur Buto lors de son intervention autour thème : « Henry Christophe : la construction historique d’une vision. »

Sa participation dans la révolution de Saint-Domingue et la lutte pour l’indépendance, sa vision en tant qu’homme d’Etat, son profil, son souffle dans l’évolution du Cap, les monuments érigés sous son règne, certaines lettres qu’il avait envoyées de part et d’autres, ses moments de gloire, jusqu’à son suicide ; tout à propos d’Henry Christophe, dit le « Roi baptiseur » - en référence ses réalisations les plus célèbres : Citadelle Laferrière, Palais Sans-Souci ect. - a été passé en revue lors ce moment de réflexions ayant suscité de fructueux échanges et des débats très animés d’abord entre les panelistes eux-mêmes, puis entre les panélistes et les participants. 


Le 8 octobre : possible « Jour National du Patrimoine d’Haïti » ?

Dans l’une de ses interventions en tant que modérateur en la circonstance,
monsieur Harold Gaspard, architecte de monuments et Président de l’ICOM-HAITI, a fait part, à l’assemblée et à la Presse, de l’idée caressée par son organisation et tant d’autres afin de faire du « 8 octobre, le Jour National du Patrimoine d’Haïti ». Une pointe de nouvelle semble avoir réjoui toute l’assemblée. L’avenir devra dire le reste…

Raoul Junior Lorfils
HCN/ Port-au-Prince
Récentes Photos, courtoisie de MUPANAH

No comments:

Featured Post

Pages retrouvées:L’Armée d’Haïti : autopsie d’une institution

Par Dr Eddy Arnold Jean 13/10/2011 Comme la race des humains, les institutions ont la vie dure. Celles qui disparaissent au fil de l’hi...