Saturday, October 31, 2015

Pour saluer le départ du célèbre Joe Trouillot

« La belle époque » Par Serge H. Moise


Joe Trouillot


I
A l’époque où Joe Trouillot
Était le roi du grand casino
On dansait tous : Oro basso
Avec Nono Lamy au piano

II
Aussi l’inimitable Ti Roro
Virtuose du ibo et du pétro
Mettait tellement de fourmis
Même aux jambes des latiamimis

III
Et Guy Durosier faisait la une
Avec l’inoubliable : Ma brune
L’auditoire se remettait au pas
Quand il enclenchait : Matilda  

IV
Jean Moïse et Alphonse Simon
Trompettistes de grand renom
Ainsi que notre Raymond Sicot
Qu’on n’oubliera pas de si tôt

V
Gary French et Jean Benjamin
Rappelant le lilas et le jasmin
Le duo : Ansy et Yole Dérose
Jetaient des bouquets de roses

VI
Joe Jacques joyeux troubadour
Qui a su si bien chanter l’amour
Séduisait les femmes de la terre
Pour avoir tant aimé sa mère

VII
Madame Wiener et sa troupe
                                     Nous emmenaient en chaloupe                                
Au tréfonds de notre culture
Dépouillée de toute fioriture

VIII
Le discret Herby Widmaier
Avec sa voix forte et claire
Et sa passion pour le jazz
Qui nous mettait en extase

IX
La talentueuse Lumane Casimir
Qui allait hélas bientôt mourir
Avant de connaître la gloire
Ô quelle triste échappatoire

X
Marta Jean-Claude à Cuba
Menait une autre guérilla
En poésie et en chanson
                                           Pour libérer notre nation                                           

XI
Ti Paris nous disait sans ambages
«  Dieu nous a créés à son image »
« La femme pour notre dommage »
Et cela déridait tous les visages

XII
Alors les superbes danses d’Haïti
Avec l’inégalable Constant Jeanty
Et aussi le très grand Pierre Blain
Nous mettaient tous dans le bain

XIII
Et lorsqu’il entonnait Shango
Gérard Dorsainvil tout de go
Nous faisait tellement vibrer                   
Qu’on ne pouvait ne pas l’aimer



XIV
                               Un clin d’œil pour Wébert Sicot                          
Et notre inimitable Ti Manno
Antoine Rossini Jn-Baptiste
Ainsi que Nemours Jn-Batiste

XV
L’immortel Gérard Dupervil
Au Djoumbalah à Pétion-Ville
Sans oublier le grand Riché
Qui chantait : Mwen paralysé!

XVI
Le super Jazz des Jeunes a osé
Répertorier les beaux clichés
Des rythmes yanvalou et pétro
En nous faisant crier : Ayibobo

XVII
Au micro le fier Fritz Péreira
Nous charmait de sa belle voix
Accompagné de Kesner Hall
Avec un talent plutôt colossal
                                                                                 
XVIII
Et notre Manno Charlemagne
Amoureux de nos montagnes
Tout comme Eddy Prophète
Et Yoyo superbes interprètes

XIX
Les autres ne sont pas ignorés
Et ils seront toujours honorés
Dans une véritable anthologie
Qui les ramènera tous à la vie

XX
Historiens-poètes-romanciers
Archives et mémoire de la cité
Rendons hommage à nos héros
Ils méritent ce coup de chapeau

                                 SHM av.

Photos and vidéos affichées par Haiti Connexion Network (Website)
____________________________________________

No comments:

Featured Post

Pages retrouvées:L’Armée d’Haïti : autopsie d’une institution

Par Dr Eddy Arnold Jean 13/10/2011 Comme la race des humains, les institutions ont la vie dure. Celles qui disparaissent au fil de l’hi...