Friday, January 1, 2016

Les personnalités et les vilains de 2015, selon Haiti Connexion Network

Les personnalités et les vilains de 2015, selon Haiti Connexion Network

Comme chaque année, à pareille époque, Haiti Connexion Network (HCN) se fait le plaisir de vous offrir à nouveau des croquis de personnalités ou entités qui  selon nous, ont marqué l’année.  

Des évènements douloureux, amers et même chagrinants se sont aussi produits au cours de l’année 2015, des évènements ayant marqué peut-être pour toujours nos vies dans un monde qui semble parfois parallèle, d’une autre dimension tant ils sont horribles et impensables.

Au milieu de ce cafouillis mondial, HCN a pourtant trouvé un individu en la personne du Pape François et une organisation, la COP21 (en anglais, Conference of Parties) ou encore Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques pour attribuer ce que par tradition nous appelons le titre de Personnalité de l’année, doublé cette fois du titre d’Entité de l’année.

Pour la revue de l’année 2013, nous écrivions ceci au sujet du pape François : « …nous estimons quant à nous que Pape François [avec son élection le 13 mars 2013] est un baume universel qui nous apaisera le cœur, refoulera nos bas instincts et dessillera, nous espérons, des yeux à travers la planète à beaucoup de ceux qui prônent l’intolérance, des idéologies non conformes à la coexistence pacifique… »

Nous ne nous sommes pas trompés, osons-nous dire. Car Pape François s’est montré attentif au sort des « martyrs d’aujourd’hui », c’est-à-dire ceux qui subissent des « persécutions au nom de la foi », et a lancé de manière constante un appel à privilégier la voie du dialogue devant les conflits brisant des pays, des groupements et des individus, faisant ainsi de la tolérance entre les humains l’une de ses priorités.

« Il est également le premier pape à prendre le nom de François, nom choisi en souvenir de l'engagement de saint François d'Assise dans le choix d'une vie simple, pour la paix, et pour le « respect profond de toute la Création ». Des pensées qu’il a reprises en filigrane dans l’homélie qu’il a prononcée au cours de la messe de la nuit de Noël en la basilique Saint-Pierre ce 25 décembre, faisant comprendre comment l’Enfant-Jésus « nous appelle à un comportement sobre » et « enseigne quelle est la chose vraiment essentielle dans notre vie ». 

Dans ses messages résonne presque toujours une tonalité internationale qui fait écho durant ses visites soit en Amérique, soit en Afrique. En fait, c’est un pape déterminé qui poursuit urbi et orbi son pontificat malgré les hoquets ou les soubresauts entendus du côté de ceux qui veulent continuer à se prélasser dans le statu quo. Dans son humilité Pape François répète plusieurs fois par jour, inlassablement depuis deux ans : « N’oubliez pas de prier pour moi ».

Aussi continuerons-nous à prier pour lui pour qu’il soit toujours un agent de tolérance et de paix dans le monde.  Et comme en 2013 c’est de tout cœur et sans hésitation que nous décernons au pape François le titre de Personnalité de l’année 2015.

Le monde semble avoir découvert, à part Sa Saintété, un autre gagnant pour l’année 2015 quand 195 pays se sont réunis sous l’égide de la COP21 pour « sauver la planète ». Aussi appelée « Paris 2015 », la 21e Conférence des parties de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques de 2015 (COP21/CMP11), s’est tenue du 30 novembre au 12 décembre 2015 à Paris-Le Bourget.

Depuis plusieurs décennies, les scientifiques ont utilisé des modèles de prévision pour montrer que le réchauffement continu de la température terrestre peut amorcer une vaste gamme de changements climatiques avec des conséquences possibles pour l'environnement, la santé, l'économie et l'avenir de nos enfants. Au fil des années, après de longues discussion sur le sujet, et ceci depuis  le Sommet de la Terre en 1992, une prise de conscience planétaire s’est donc produite, ayant abouti à un accord  signé  par presque tous les pays—y compris Haiti-- participant à la COP21 à Paris. C’est un document long de 39 pages, lequel pose de nouvelles bases pour la prise en compte du changement climatique à travers le monde.  

Quant au représentant d’Haiti, le ministre de l’Environnement Dominique Pierre, il a déclaré à la tribune de la COP21 : « [...] Les fruits ont enfin trouvé la promesse des fleurs.
Nous adoptons, aujourd’hui, un accord historique et ambitieux qui nous permettra de lutter efficacement contre le réchauffement de la planète. Dans mon allocution à l’ouverture du segment ministériel, j’avais déclaré : “ nous devons faire un choix : soit procéder à une révolution éco énergétique soit emprunter la voie catastrophique d’un grand désordre environnemental et sociétal ”.
Ce 12 décembre 2015, nous avons fait le bon choix : celui de la révolution éco-énergétique. Nous devons, maintenant, faire de cet accord sur le climat, un nouveau point de départ pour développer une économie résiliente, sobre en carbone et jeter les bases d’un avenir meilleur pour les générations futures.


Je vais retourner en Haiti, apporter l’espoir. Cependant, par rapport aux dispositions concrètes qui devront être prises dès demain en faveur des Petits États insulaires en Développement vulnérables dont Haiti, nous nous proposons d’être très attentifs [..] »




Dominique Pierre, ministre haitien de l'Environnement à Paris 2015


C’est comme si toute la planète avait gagné ce 12 décembre 2015 quand la COP21 a amassé les signatures de tous ces pays engagés maintenant à sauvegarder d’une manière ou d’une autre, pour les générations futures cette planète que nous chérissons tous. 

Il est donc plus que normal d’accorder à COP21 le titre de Entité de l’année 2015 pour le monde, car, selon nous, la 21e Conférence des parties de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques de 2015 (COP21/CMP11) semble vouloir prévenir que notre planète ressemble à celle évoquée par Emile Zola  dans son roman La Terre  (1887) d’où seuls  poussent « des morts…»  alors que l’humanité continue à vivre son cycle de vie qui la détruit quotidiennement.

Laissons maintenant la scène mondiale pour focaliser notre attention aux Etats-Unis où la diaspora haïtienne évolue au milieu de toute une série de problèmes sociétaux les uns plus complexes que les autres. 


L’année 2015, aux Etats-Unis, a été marquée par un nombre significatif de brutalités et d’actes répréhensibles de la police contre les minorités noires et hispaniques, en particulier des morts par balles. Des sondages ont montré que la population blanche, majoritaire, a une perspective différente -et même indifférente- quant à ces brutalités policières.

Il a fallu la création de l’Organisation Black Lives Mattter pour mettre en relief les problèmes auxquels sont confrontés quotidiennement les minorités noires aux Etats-Unis face aux institutions policières américaines. « Black Lives Matter, qui se traduit littéralement en français par « les vies noires comptent », parfois abrégé en BLM, est un mouvement militant actif aux États-Unis depuis 2013 et né dans la communauté afro-américaine. Black Lives Matter organise notamment des manifestations pour dénoncer le racisme, le profilage racial exercé par les forces policières au détriment des Afro-Américains et la violence policière. Le mouvement a pris de l'ampleur suite aux décès de citoyens afro-américains au cours de contrôle de police, entre autres la mort de Eric Garner à New York, celle de Freddie Gray à Baltimore, et l'affaire Michael Brown à Ferguson dans le Missouri. L'origine du mouvement peut être daté après la mort de Trayvon Martin, un Afro-Américain tué par balles en février 2012 en Floride par George Zimmerman, un Latino-Américain coordinateur de la surveillance de voisinage… »

Durant l’année 2015, les activités militantes de BLM ont atteint leur summum, un trait non négligeable de ce mouvement dont les grands médias prévoyaient pourtant la fin prochaine. BLM a forcé en quelque sorte la société américaine à se regarder dans la glace, portant surtout le ministère américain de la Justice, les officiels de la police, les candidats à la présidence à prendre conscience d’une manière ou d’une autre de leur mouvement et de leurs revendications.  Des têtes ont même roulé à cause de BML qui pousse aussi des embranchements en dehors des Etats-Unis.


Nous admirons le courage d’Alicia Garza, Opal Tometi, Patrisse Cullors—co-fondatrices de BML -- et d’autres de BML ainsi que leur assiduité dans le combat contre l’injustice. 
Opal Tometi
Patrisse Cullors


Alicia Garza
Attribuons alors à leur organisation Black Lives Matter le titre d’Entité de l’année 2015 pour les Etats-Unis.

Il est aussi de notre tradition depuis neuf ans de sélectionner sur notre forum Haiti Connexion Groups un ou deux des membres qui ont fait impact dans nos colonnes de messages ou sur la toile haïtienne de par leur apport, contribution et participation.  Cette année notre choix s’est porté sur le docteur Jean Mathurin qui représente comme tant d’autres la cristallisation du succès d’un compatriote en diaspora.


Dr Jean Mathurin
Originaire de Jacmel, Dr Jean Mathurin a gravi tous les échelons du succès, du travail bien accompli et de la hiérarchie  dans la profession médicale depuis l’obtention de son diplôme de médecin en 1969 jusqu’à nos jours, ayant occupé des fonctions diverses dans des organisations professionnelles canadiennes et haitiano-canadiennes à Montréal où il pratique couramment la médecine de famille (Polyclinique Viau).

C’est donc avec un grand plaisir que nous décernons au Dr.  Jean Mathurin le titre de Personnalité du Forum Haiti Connexion.


Même les moments malheureux nous font grandir, dit-on. C’est un peu pour cette raison que nous persistons à évoquer des moments tristes, douloureux au cours de notre revue annuelle.


Qui peut oublier le massacre terroriste perpétré contre les 12 journalistes de Charlie Hebdo et celui des civils parisiens survenus respectivement le 7 janvier 2015 et le 13 octobre de la même année?





Ces deux massacres ont révolté la conscience du monde qui depuis lors s’est uni pour combattre l’Etat islamique et ses actes terroristes. Puissent cette indignation globale et les justes réactions à ces massacres de Paris s’étendre à tous les autres actes terroristes qui sont perpétrés assez souvent dans les autres parties du monde de sorte que personne n’ait à souffrir ou mourir de ces actes tout autant inhumains !

Quid de l’année 2015 pour Haiti ?

Nous ne pouvons pas malheureusement écrire ici que nous voulons jeter des fleurs  cette année  à Haiti ou bien à ces individus qui occupent le devant de la scène, car ce faisant, nous aurions  peur qu'elles ne se fânent trop vite au milieu de la pourriture qu'y constitue la  conjoncture socio-politique actuelle.

Des épines nous en avons beaucoup cependant à l'endroit de ce pays qui pourtant fête ce 1er janvier son indépendance quand on sait que presque toutes les institutions haitiennes ne le sont que de nom.

Quand on sait q'un CEP ou Conseil électoral provisoire est un groupe composé de vilains qui  à bien considérer, n'est ni constitutionel, ni légal, ni crédible, ni honnête, ni démocratique, et qui pis est représente une marionette au service de certaines puissances étrangères et « une commission aux enchères privées », pour répéter l'auteur d'un article dans AlterPresse 



Quand on sait que le ministère haitien de la Justice est un tonneau vide, une institution servile dépendant du pouvoir en place qui garde des innocents en prison alors qu'il remet des coupables en liberté 
L'affaire Sonson la Familia

ou bien évite des jugements contre ceux qu'il perçoit comme des tout-puissants; 
L'affaire Clifford Brandt

Juge Lamarre Bélizaire, accusé d'être au service du pouvoir

Quand on sait que c'est ce même ministère de la justice qui permet à travers les rues, ruelles et sentiers d'Haiti, des exécutions sommaires par armes blanches, par lynchage ou par autres moyens criminels, au vu et au su de tous, sans poursuivre les justiciers;



Quand on sait que l'Exécutif haitien "s'est engagé dans la mise en route d'une série de projets budgétivores en dehors de toute analyse d'impacts sérieux et des dépenses artificielles sans correspondance logique avec la réalité socioéconomique du pays..."  (AlterPresse)  

Face à tout cet état de grande décomposition morale et sociopolitique, nous ne pouvons offrir que des épines à la plupart des dirigeants haitiens, des vilains qui se trémoussent "dans tous les coins saignants de cette pourriture". Car, ils essaient de mettre Haiti et son peuple dans de vilains draps!

Nous espérons que notre revue de l'année 2015 avec tout ce qu'elle comporte de bon et de mauvais rejoint l'opinion de la majorité du lectorat de HCN. Elle n'est pas du tout exhautive, nous le savons. Mais nous avons voulu qu'elle soit juste.

Sur ce, nous vous présentons nos meilleurs voeux à l'occasion du Nouvel An

 Haiti Connexion Network

No comments:

Featured Post

Pages retrouvées:L’Armée d’Haïti : autopsie d’une institution

Par Dr Eddy Arnold Jean 13/10/2011 Comme la race des humains, les institutions ont la vie dure. Celles qui disparaissent au fil de l’hi...